Le Petit Chaperon rouge

Publié le 15 Janvier 2009


Le Petit Chaperon Rouge, la plus jolie jeune fille du village, est appelée ainsi à cause de sa coiffure que lui a fait faire sa grand-mère et qui lui va si bien — le chaperon est à l’époque de Perrault une coiffure féminine très populaire. Elle va porter une galette et un petit pot de beurre à sa grand-mère malade, qui demeure dans un autre village. En chemin, elle rencontre un loup affamé qui entend la dévorer mais en est empêché à cause de la présence de bûcherons dans le bois. Le loup lui indique le chemin le plus long pour aller chez la grand-mère et emprunte le plus court. Se faisant passer pour la fillette, il pénètre dans la maison et dévore la grand-mère alitée. Quand le Petit Chaperon rouge frappe à la porte, le loup se fait cette fois passer pour la vieille femme. Dissimulé sous les draps, il invite le Petit Chaperon rouge à se coucher près de lui. La fillette s’étonne de l’apparence de sa grand-mère (« Ma mère-grand, que vous avez de grands bras ! — C’est pour mieux t’embrasser, ma fille. »). Au terme du petit dialogue répétitif (« Ma mère-grand, que vous avez de grandes dents ! — C’est pour te manger. »), le loup la dévore.  ( Encarta).

Rédigé par Parcours pédagoqique d'un enseignant

Publié dans #Supplément de cours de la première année du C.S.C

Repost 0
Commenter cet article

Asmae Oulkadi 07/02/2009 15:01

merci sur les informations